Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Les Bases de l’aquariophilie Récifal






Introduction aux Nano-récifs

Le 7 avril 2004, par Andycam -
13909 visite(s) - 0 commentaire(s)

Démarrer le récifal par un gros ou un petit bac ?

Lorsque j’ai réalisé le montage de mon petit bac de 200 litres récifal, beaucoup m’on incité à ne pas le faire et il n’était pas question de faire du récifal en dessous de 400 litres, limite théorique farfelue pour une soit-disante stabilité du système. Depuis la mise en route de mon petit bac de 200 litres (1m x0,40m x0,50m) en Mars 2001, j’ai rencontré de nombreux passionnés de bacs même largement plus petit (40, 50, 100 litres...) Il est évident qu’il faut s’employer à décourager les gens qui voudraient maintenir des animaux dans de mauvaises conditions mais il ne faut pas généraliser. Rappelons qu’il est idiot aussi d’avoir un gros bac et faute de moyen de ne pouvoir le maintenir correctement. Bref, d’avoir un gros bac n’est pas un critère de réussite (oui, financière pour certain en exibant les dernières nouveautés) Il est judicieux de savoir ce que l’on veut et ensuite d’en assurer le fonctionnement.

Un petit bac est largement réalisable

Il est donc parfaitement possible de faire tourner un petit bac en connaissant les principes de bases des méthodes qui fonctionnent. Associé à cette connaissance il vous sera facile d’avoir un petit bac récifal sans vous exploser le porte-monnaie. Cela vous fera du coup un apprentissage sérieux du milieu marin quitte à prendre ensuite un grand bac si vous devenez un accro au récifal ! Bref, que des avantages...Je vous recommande par contre pour vous lançer d’avoir fait le tour du problème même pour un petit bac ; Si vous ne savez pas ce qu’est un réacteur à calcium, un écumeur, un réacteur à calcaire encore si pour vous le maintient du KH et CA vous semble petit chinois, vous n’êtes pas encore prêt à devenir un Jedï... Vous aurez besoin pour ne pas faire de casse et avant d’acheter du matériel (même le bac) savoir comment gérer tout ce matériel ; avant pour le montage et après pour la maintenance.

Un petit bac est facilement reconditionnable (30 , 50 , 80, 100 litres)

Vous ne prenez pas beaucoup de risque avec un micro ou nano-bac. Au pire le matériel pourra être facilement recyclable.
Un petit bac pourra toujours vous servir. Il faudrait même impérativement avoir quelques petits bacs équipés en eau douce comme en eau de mer. Il est facile de mettre en route un nano-bac pour isoler un poisson en bac hopital ou encore conserver les animaux d’une commande en groupe. Des fois la décantation est plus que limite !! Les coups durs existent aussi comme un bris de glace ou une pollution accidentelle. Dans ce cas, de remonter un bac vite fait est une vraie bouée de sauvetage !!

La population d’un Nano-récif de 30 litres

Il ne faut pas rêver, un bac de 30 litres brut ne vas pas vous héberger des poissons. Nous sommes quand même dans l’extrème avec un tel bac car en enlevant le volume de 5 cm de sable d’aragonite et le volume des pierres vivante il doit rester environ 15 litres d’eau utile !! Vous pourrez y mettre quelques escargots, 1 crevettes et un bernard l’hermitte. Vous pourrez ensuite mettre des coraux faciles comme un sarcophyton et quelques zoohanthus. Détrompez-vous, ce sera très beau et nombre de personne seront très étonnées !!

Les picos, nanos et micros...

Pour vous donner un peu de repère voici les appellations des bacs en fonction de leurs tailles :

Pico Reef = 10-20 litres
Nano Reef = 20-35 litres
Micro reef = 35-100 litres

Mon bac (Andycam) de 27 litres brut



Article complet sur l’installation du bac

 

Article d’origine :France Nanorecif

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 10; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 160; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 49; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 8; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 294; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 210; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 130; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 138; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 129; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 59; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


Choisir sa cuve
Introduction aux Nano-récifs
L’écumage
La méthode berlinoise
LA MISE EN ROUTE
La pierre Vivante
La technique du "Barre-Bottom"
La transition jour / nuit et les idées reçues
Le berlinois système facile
Le matériel indispensable pour la réalisation de votre rêve.
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved