Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Environnement






La Charte de l’Aquariophile Responsable

Le 29 août 2003, par Techrecif -
1102 visite(s) - 0 commentaire(s)

Tout cela est à l’initiative de REEF KEEPERS que je soutient plainement ;)

1- Pourquoi une Charte de l’Aquariophile Responsable ?

La nécessité d’un développement durable est clairement apparue depuis quelques temps, et nombreux sont ceux qui comprennent maintenant que les impacts de l’homme sur la planête et ses ressources sont profonds et induisent des effets à long terme, parfois déjà irréversibles, tant sur l’environnement, que, par écho, sur l’homme et sa survie.

Les plongeurs se sont récemment fédérés autour d’une "Charte du Plongeur Responsable", grâce à l’association Longitude 181 Nature, dont l’objectif est définir un certain nombre de règles, qui, si elles sont adoptées et respectées, aboutiront à une amélioration globale d’un certain nombre de points : protection de l’écosystème, protection des conditions de vie des populations locales des lieux de plongée, etc...

Les conférences et les films diffusés durant le CIRCoP (www.circop.com), fin janvier 2003 à Paris, ont fait apparaître la carence qui peut exister dans ce domaine du coté de l’aquariophilie. Si les plongeurs-loisir peuvent se fédérer pour établir des règles communes de protection de l’environnement, pourquoi les aquariophiles, dont la passion dépend largement de la capacité du milieu naturel à fournir les animaux qui constitueront les habitants de leurs aquariums, ne pourraient-ils pas en faire autant ?

2- Rôle de cette charte :

- Responsabiliser l’acheteur, en lui faisant prendre conscience de son rôle dans la chaîne de distribution aquariophile, et par extension de sa responsabilité sur l’environnement
- Responsabiliser l’importateur et le distributeur/ revendeur sur son rôle de conseil,
- Responsabiliser de l’exportateur producteur ou récoltant sur son rôle majeur au sein de la chaîne aquariophile et sur sa responsabilité sur l’environnement.

Elle définit le comportement éthique que chaque acteur de la chaine aquariophile doit adopter.

Elle porte sur les possibilités de créer un commerce équitable avec les populations locales, pour le développement durable de leur ressources naturelles. Elle propose également des solutions, simples et facilement applicables sur le terrain

3- Acteurs :

Cette charte concerne 3 familles principales d’acteurs :

- L’aquariophile amateur (client final, dont le comportement dicte le marché)
- Le distributeur.importantateur (intermédiaire)
- Le pêcheur /exportateur (fournisseur)

La charte peut donc être déclinée en plusieurs volets spécifiques, afin de tenir compte des caractéristiques et responsabilités propres à chaque acteur.

4- Communication

Une fois cette charte finalisée, des actions seront menées :

- vers les organisations nationales et internationales qui peuvent y adhérer et assurer la communication et la reconnaissance de cette charte
- vers les media

Le CIRCoP pourra être l’un des média de communication et de support.

5- N’est-ce pas "politiquement correct" tout en étant inutile ?

La Charte ci-dessous est, comme toutes les chartes, un recueil consensuel des "bonnes pratiques". Prise au premier degré, on peut s’interroger sur l’efficacité réelle d’un tel document. Cependant, ne rien faire ne fait pas non plus avancer les choses, et en réfléchissant un peu, on peut trouver quelques vertus à un tel document :

- Ecrire une charte ne sert à rien si les aquariophiles ne se l’approprient pas. Il est donc nécessaire que les principes restent acceptables, indiscutables dans leur fond (d’où le coté consensuel)
- Une charte donne à la communauté un esprit commun, une référence comportementale à laquelle on peut se référer (si on le souhaite). Même si de nombreuses personnes expérimentées jugeront que ce qui y est dit est déjà assimilé, l’expérience montre que ce n’est pas si évident que ça ;-)
- Les débutants, et ils sont nombreux chaque année, (re-)découvrent régulièrement les vertus de base décrites dans la Charte, mais parfois après avoir fait quelques dégâts qu’ils auraient pu éviter... L’adoption d’une Charte souligne donc d’entrée les bonnes pratiques.
- Si l’on pousse encore un peu plus loin, les amateurs et professionnels qui adhèreraient, ensembles, à une telle charte (sous sa forme actuelle ou sous une autre), pourraient alors faire évoluer le marché global, en créant de fait une certaine norme de comportement, non plus simplement décrite dans une charte, mais affichée comme "règle" commune. Cela pousserait donc un certain nombre d’acteurs du marché, aux activités discutables, à revoir leurs méthodes.

On le voit, une telle Charte peut donc peut-être, si elle est acceptée et comprise, faire changer les choses et les comportements.

Mais c’est à VOUS de décider si vous souhaitez faire changer les choses.

REEFKEEPERS.net ne joue ici que le rôle du catalyseur.
Cette Charte n’aura de sens que si elle est adoptée et partagée par tous,
et nous sommes à votre écoute pour la faire évoluer.

VOUS AUSSI, ADOPTEZ LA CHARTE !

(ps : pour répondre à certaines questions reçues, les termes "adoptez" et "adhère" utilisés ici
ne signifient en rien de devoir adhèrer à Reefkeepers.net ni de payer quoi que ce soit.
Il ne s’agit que d’une adhésion / adoption morale)

L’Aquariophile Responsable

1- Avant d’acheter un animal

Etudiez les espèces et leurs besoins :
Pour réduire la mortalité des habitants de l’aquarium en s’assurant que les conditions de vie sont conformes aux besoins, avant l’achat.
Consultez les livres, les sites web et les amateurs éclairés de votre entourage avant d’acheter.

Choisissez vos revendeurs :
Privilégiez ceux qui respectent une charte éthique.
Ne les choisissez pas sur le seul critère du prix des animaux, mais aussi sur leurs conditions de maintenance (ne cautionnez pas les mourroirs),
Refusez d’encourager les revendeurs qui participent à la pêche au cyanure, pour offrir de petits prix, car tout le monde y est perdant : vous qui allez perdre les animaux rapidement, les animaux eux-mêmes, les récifs coralliens dévastés au passage par cette méthode de pêche.
Privilégiez les revendeurs qui importent leurs animaux dans les meilleures conditions de transport
Choisissez les revendeurs certifiés "MAC" (Marine Aquarium Council - http://www.aquariumcouncil.org)

2- Dans votre aquarium

Faites leur plaisir, ils vous le rendront :
Un poisson d’aquarium peut vivre de 2 à 45 ans en fonction des espèces, et le corail est virtuellement immortel : engagez vous à les maintenir en vie aussi longtemps que possible, car ils représentent maintenant souvent des animaux de plus en plus rares et précieux.

Respectez les conditions de maintenance :
La maintenance d’un aquarium marin nécessite un certain d’investissement pour qu’il dure dans le temps et qu’il offre des conditions décentes de vie. Ne montez un aquarium et ne le maintenez que si vous pouvez en supporter les coûts.

Bouturez & propagez :
Uun aquarium sain et bien équipé permet généralement de faire rapidement pousser les coraux. Bouturez les et échangez en autant que possible autour de vous : vous protègerez vos souches en augmentant la bio-diversité autour de vous, tout en limitant les prélèvements naturels.

Le Revendeur-Importateur Aquariophile Responsable

1- Formez vous

Apprenez à bien connaître les animaux que vous vendez :
Vous augmenterez votre impact sur vos clients tout en évitant les erreurs liés à la méconnaissance.

Tenez vous au courant des techniques de maintenance :
Elles évoluent en permanence, et sont garantes des conditions de vie des animaux que vous vendez.

2- Eduquez vos clients

Expliquez :
Formez vos clients aux contraintes de maintenance des animaux que vous vendez.

3- Sachez refuser de vendre

Ne vendez pas un animal
Si vous savez qu’il n’a que peu ou pas de chance de survivre chez votre client, en raison des conditions inadaptées offertes par son aquarium. Conseillez le pour qu’il améliore ou modifie d’abord sa maintenance ou son aquarium, ou qu’il s’oriente vers des espèces plus compatibles aux conditions nécessaires (si elles existent).

4- Sélectionnez vos fournisseurs

N’importez pas d’animaux pêchés au cyanure :
Ne cautionnez pas ce type de pêche dévastatrice, qui détruit les éco-systèmes, lèse les clients (et donc votre image et votre commerce à terme) et tue à petit feu les animaux que vous vendez.

Privilégiez les exportateurs qui respectent les animaux :
Travaillez de préférence avec ceux qui garantissent les conditions de transport optimales plutôt que les petits prix. La qualité des animaux et la satisfaction de vos clients n’en sera que meilleure.

Importez de préférence des animaux d’élevage

5- Respectez les conditions de maintenance des animaux en transit

Respectez les animaux qui transitent dans votre magasin :
Maintenez les dans de bonnes conditions, cela réduira vos pertes en animaux tout en améliorant votre image dans l’esprit des clients.

6- Faites vous certifier "MAC" (http://www.aquariumcouncil.org)

L’Exportateur Aquariophile Responsable

1- Refusez de vendre n’importe quoi

Refusez de pêcher & exporter des espèces qui ne peuvent pas être maintenues en captivités (régime alimentaire, taille, conditions de vie,...)

2- Collectez sans détruire

Refusez les méthodes de pêche destructrices :
Privilégiez les méthodes propres qui ne détruisent pas l’écosystème et assureront la durabilité de votre activité

3- Respectez et éduquez les populations locales

Valorisez l’exploitation durable des ressources locales par les habitants
Pour qu’ils réduisent leur pression sur l’écosystème, tout en tirant une subsistance durable qui assurera la pérennité de votre activité.

4- Adoptez les règles optimales d’expédition

Privilégiez les conditions optimales d’expédition :
Choisissez les méthodes qui garantissent l’espèrance de vie des animaux : vos clients n’en seront que plus fidèles.

5- Privilégiez la qualité à la quantité

6- Faites vous certifier "MAC" (http://www.aquariumcouncil.org)

pour en savoir plusReefkeepeer.net

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 244; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 300; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 258; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 260; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 259; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 325; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 42; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 255; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 215; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 336; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 316; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 238; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 326; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 263; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 102; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 270; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 318; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 281; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 163; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 128; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 257; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 113; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 332; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 231; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 103; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 251; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 225; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 252; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 230; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 245; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 193; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 297; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 296; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 278; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 115; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 127; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 187; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 331; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 219; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 226; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 333; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 139; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 250; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


18 000 euros le mètre carré de corail endommagé
2050 : un monde sans barrières de corail ?
Algue « Caulerpa » : l’apocalypse annoncée se fait attendre
Appel au Boycott !!
Braconniers en ligne de mire
Congeler des cellules de corail pour les préserver de l’extinction
Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction
Corail en danger
Des requins et des piranhas dans la steppe pour le plaisir des Kazakhs
Des subventions pour booster l’aquaculture
Du courant électrique pour sauver le corail
Identification du récif corallien le plus profond des Etats-Unis
L’Indonésie pleure son corail
L’acidification des océans menace les organismes marins
L’Australie au secours de la Grande Barrière de Corail
L’union de conservation de la nature donne une raison supplémentaire de protéger les coraux
La baie de Naples préfigure les océans de demain.
La barrière de corail de Nouvelle-Calédonie bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco
La Charte de l’Aquariophile Responsable
La Grande barrière de corail pourrait disparaître d’ici 100 ans
La grande barrière de corail vue par Envisat
La Méditerranée envahie par une nouvelle algue tropicale
La pêche du corail rouge interdite à moins de 50 m
La Thaïlande accélère le nettoyage de ses coraux
La vague "Nemo" envahit les animaleries
Le parc marin de tous les espoirs
Le réchauffement climatique a t’il une incidence sur les récifs coralliens ?
Les bruits familiers des récifs de corail
Les coraux de Thaïlande endommagés, mais pas détruits - Mais faite un don pour la population
Les coraux des Maldives pas endommagés par le tsunami
Les coraux disparaissent à petit feu
Les coraux utiliseraient différentes zooxanthelles pour survivre au réchauffement climatique
Les écosystèmes des côtes du Vietnam en danger
Les effets des polluants sur les récifs coralliens
Les rejets de CO2 pourraient diminuer la calcification marine et menacer les récifs coralliens
Les scientifiques au chevet du corail !
Nausicaà récupère des coraux saisis par la Douane
Oasis sous-marins au bord du gouffre
Sauvez le poisson Napoléon, conjure Greenpeace
Tech Récif, rejoint "1000 boutures pour un récif"
Un pathogène humain menace un des principaux coraux des Caraïbes
Un tiers de la Grande Barrière de corail interdite à la pêche
Une base américaine menace un récif corallien au Japon
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved