Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Environnement






Des subventions pour booster l’aquaculture
Le projet de loi examiné aujourd’hui par le CESC

Le 14 novembre 2011, par Techrecif -
927 visite(s) - 0 commentaire(s)

- Le CESC examine aujourd’hui une loi de Pays qui met en place un dispositif de soutien au développement de l’aquaculture.

- Après avoir mis en place un agrément pour les aquaculteurs, le Pays compte désormais soutenir la création, la modernisation ou l’agrandissement de fermes aquacoles avec une aide (ADA) pouvant atteindre 17 millions Fcfp.

- À court terme, le Pays espère au moins quadrupler le chiffre d’affaires pour atteindre le demi milliard Fcfp, ainsi que le nombre de vocations en passant de 15 à 50 emplois.

“Favoriser le développement endogène” Cette phrase a été prononcé à de multiples occasions, de Tarahoi au ministère de l’Outre-mer, dans le camp des autonomistes comme celui des indépendantistes. Pour tourner la page du nucléaire d’un côté, pour acquérir une indépendance économique de l’autre. Les essais pour développer des ressources propres sont nombreux mais pas toujours couverts de succès. Les fermes perlières ont eu leurs aides, les thoniers leurs défiscalisations, le Pays a incité et soutenu la création d’ombrières pour la vanille avant d’appuyer la production de noni.

Des secteurs qui ont connu des fortunes diverses, faute d’une main-d’œuvre qualifiée suffisante, d’un défaut de commercialisation ou tout simplement d’un manque de contrôle des producteurs, notamment dans la perliculture, où le nombre de perles sur le marché a tellement augmenté, que les prix ont chuté emportant au passage nombre de petits perliculteurs. L’aquaculture connaîtra-t-elle le même sort ? Priorité du Pays, elle s’apprête à prendre un virage historique.

Crevettes

Une transition amorcée par l’ouverture du centre Vaia de Vairao qui offre désormais au territoire une écloserie de crevettes et de para peue de grande ampleur. Avec des prix très concurrentiels ; 12 Fcfp l’alevin et 0,2 Fcfp la post-larve de crevette, l’écloserie permet désormais une production à grande ampleur, la technique pour faire grossir ces deux espèces étant bien maîtrisée. Reste désormais à trouver les aquaculteurs.

L’an dernier une délibération a mis en place une procédure d’agrément des aquaculteurs de Polynésie. Ces derniers pourront désormais bénéficier d’une aide financière du Pays, l’ADA, pouvant atteindre 17 millions de Fcfp (voir encadré). Avec ce dispositif, le Pays espère atteindre à court terme, un chiffre d’affaires de l’ordre de 400 à 500 millions Fcfp pour 40 à 50 emplois directs et deux à trois fois plus d’emplois induits.

Bénitiers

Le marché du bénitier n’est déjà pas loin de la saturation

À moyen terme, il est même envisagé une éventuelle filière d’exportation pour les juvéniles vers les Cook et Wallis et Futuna. Aujourd’hui, la filière qui regroupe la production de para peue, la crevetticulture et l’élevage de bénitiers destinés notamment à l’aquariophilie. Dix fermes sont actuellement en service ou sur le point de se lancer. Selon le service de la pêche, avec 110 millions de chiffre d’affaires, ces infrastructures emploient entre 15 et 20 personnes. Le chiffre pourrait donc être appelé à exploser dans les prochains mois, si le Pays a les moyens et la volonté de soutenir les projets.

Selon certaines indiscrétions, seuls 20 millions Fcfp seraient alloués au dispositif pour l’année 2013, autant dire une goutte d’eau dans le lagon. Reste qu’une enveloppe plus épaisse représenterait un certain risque. Le marché du bénitier n’est déjà pas loin de la saturation (voir encadré). Quant au para peue, l’installation d’une ferme à Teahupoo pouvant produire 80 tonnes devrait, avec les autres infrastructures, satisfaire le marché local estimé à 100 tonnes. Aussi, si le dispositif est forcément vu d’un bon œil par la profession “On y est favorable, jusqu’à présent l’aquaculture c’était l’un des seuls secteurs qui ne bénéficiaient pas d’aide du Pays”, explique Benoît Le Maréchal, directeur de la coopérative des Aquaculteurs de Polynésie Française.

Aquaculture

Mais l’ADA suscite une inquiétude notamment de voir l’activité suivre le même chemin que la perle. “La grosse interrogation, c’est l’engorgement qui pourrait être régulé par une meilleure organisation. C’est toujours pareil, on arrive à faire de supers outils comme les écloseries, on arrive à mettre des subventions, mais dès qu’il s’agit d’organiser tout ça, on a toujours du mal. Comme sur la perle ou la pêche hauturière, on laisse les acteurs se démerder individuellement et donc c’est la course à celui qui en vendra le plus possible. Ce qui fait qu’au bout de quelques années on arrive à un engorgement et les prix se cassent la gueule. S’ils étaient regroupés, ils n’auraient qu’une politique de prix, de qualité et peuvent s’autoréguler par rapport au marché”.

Voilà le CESC averti, il sera d’ailleurs intéressant de connaître l’avis des conseillers sur la composition de la commission chargé d’attribuer les aides. Si les professionnels disposent de 3 places, le ministre et les représentants des différents services du Pays concernés représentent toujours la majorité. Un point qui a toujours fait tiquer la représentation de la société civile.

Origine de l’article : la depèche de Tahiti

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 244; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 300; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 258; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 260; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 259; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 325; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 42; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 255; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 215; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 336; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 316; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 238; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 326; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 263; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 102; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 270; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 318; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 281; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 163; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 128; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 257; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 113; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 332; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 231; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 103; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 251; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 225; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 252; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 230; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 245; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 193; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 297; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 296; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 278; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 115; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 127; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 187; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 331; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 219; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 226; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 333; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 139; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 250; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


18 000 euros le mètre carré de corail endommagé
2050 : un monde sans barrières de corail ?
Algue « Caulerpa » : l’apocalypse annoncée se fait attendre
Appel au Boycott !!
Braconniers en ligne de mire
Congeler des cellules de corail pour les préserver de l’extinction
Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction
Corail en danger
Des requins et des piranhas dans la steppe pour le plaisir des Kazakhs
Des subventions pour booster l’aquaculture
Du courant électrique pour sauver le corail
Identification du récif corallien le plus profond des Etats-Unis
L’Indonésie pleure son corail
L’acidification des océans menace les organismes marins
L’Australie au secours de la Grande Barrière de Corail
L’union de conservation de la nature donne une raison supplémentaire de protéger les coraux
La baie de Naples préfigure les océans de demain.
La barrière de corail de Nouvelle-Calédonie bientôt au patrimoine mondial de l’Unesco
La Charte de l’Aquariophile Responsable
La Grande barrière de corail pourrait disparaître d’ici 100 ans
La grande barrière de corail vue par Envisat
La Méditerranée envahie par une nouvelle algue tropicale
La pêche du corail rouge interdite à moins de 50 m
La Thaïlande accélère le nettoyage de ses coraux
La vague "Nemo" envahit les animaleries
Le parc marin de tous les espoirs
Le réchauffement climatique a t’il une incidence sur les récifs coralliens ?
Les bruits familiers des récifs de corail
Les coraux de Thaïlande endommagés, mais pas détruits - Mais faite un don pour la population
Les coraux des Maldives pas endommagés par le tsunami
Les coraux disparaissent à petit feu
Les coraux utiliseraient différentes zooxanthelles pour survivre au réchauffement climatique
Les écosystèmes des côtes du Vietnam en danger
Les effets des polluants sur les récifs coralliens
Les rejets de CO2 pourraient diminuer la calcification marine et menacer les récifs coralliens
Les scientifiques au chevet du corail !
Nausicaà récupère des coraux saisis par la Douane
Oasis sous-marins au bord du gouffre
Sauvez le poisson Napoléon, conjure Greenpeace
Tech Récif, rejoint "1000 boutures pour un récif"
Un pathogène humain menace un des principaux coraux des Caraïbes
Un tiers de la Grande Barrière de corail interdite à la pêche
Une base américaine menace un récif corallien au Japon
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved