Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Biologie et la Biochimie du récifal






La chimie de l’eau

Le 16 avril 2003, par Techrecif -
2086 visite(s) - 0 commentaire(s)

L’aquarium est un système fermé dans lequel se déroule de nombreuses réactions chimiques et biochimiques. Il est indispensable de posséder certaines connaissances de base afin d’offrir aux hôtes de l’aquarium des conditions idéales de vie.

En aquariophilie la chimie de l’eau ne se limitera qu’a certaine mesure réalisé avec des test du commerce peu précis mais suffisamment pour la maintenance des poissons. Il s’agira de mesurer le pH, la dureté totale, la dureté carbonate, les composés intervenant dans le cycle de l’azote (cf. annexe 1) soit L’ammoniaque, les nitrites, et les nitrates.

-Le pH

le pH (Potentiel d’Hydrogène ) définie de degré d’acidité (pH < 7) ou d’alcalinité (pH > 7) et ceci sur une échelle de 0 à 14. Une eau neutre possédant un pH de 7.
De nombreux de facteurs peuvent intervenir sur le pH. Un brassage important à l’aide de pompe de brassage ou de diffuseur d’air solubilise de l’oxygène et élimine le dioxyde de carbone de l’eau. ceci provoque une augmentation du pH. A l’inverse le pH diminuera dans le cas ou une eau n’est pas suffisamment brassée ou dans laquelle on diffuse du Dioxyde de carbone

CO2 + H2O ↔ H2CO3
H2CO3 + H2O ↔ HCO3- H3O+
HCO3- + H2O ↔ CO32- + H3O+

La valeur moyenne du pH de l’eau d’un aquarium d’eau douce est proche de 7. Celle-ci peut être de 7.5 à 8.5 dans le cas de cichlidaes africains, mais aussi de 5.5 à 6.5 dans le cas de cichlidaes américains ou de Killies.

-La dureté totale

La dureté totale (GH), la grandeur française de dureté s’appelle T.H. correspond à la quantité de calcium et de magnésium dissout dans une eau. Cette dureté s’exprime en diverses unités de mesure :
Le degré allemand (GH) : 1°dGH correspond à 10 mg.l-1d’oxyde de calcium.

L’unité choisi en générale par les aquariophiles est le GH car 1°dGH correspond à une goutte de réactif des tests du commerce (Tetra, JBL…)

Dureté de l’eau Degré allemand °dGH Degré français °f CA2+ + Mg2+ en mmol.l-1
Très douce 0 - 4°d 0 - 7°f 0 - 0.7 mmol.l-1
douce 4 - 8°d 7 - 14°f 0.7 - 1.4 mmol.l-1
Moyennement dure 8 - 12°d 14 - 21°f 1.4 - 2.1 mmol.l-1
Assez dure 12 - 18°d 21 - 32°f 2.1 - 3.2 mmol.l-1
Dure 18 - 30°d 32 - 53°f 3.2 - 5.3 mmol.l-1
Très dure >30°d >53°f >5.3 mmol.l-1

GH en °all x 1,78 = T.H. en °f,

mais tout cela est inutine en aquariophilie récifal car le GH est non mesurable car trop élevé !!
nous ne mesuront que le taux de Calcium.

-La dureté carbonatée

Le KH ou Titre Alcalimétrique Complet (TAC) correspond à la quantité de carbonates d’hydrogénocarbonates présent dans l’eau. En aquariophilie d’eau douce seules les hydrogénocarbonates sont dosés puisque les carbonates ne sont présents qu’a un pH de 8.3. Ces composés permettent de stabilise le pH de l’eau, ils ont un pouvoir tampon.

Le degré français (TAC) :

KH en °all x 1,78 = T.A.C. en °f.

-Le cycle de l’azote

Les voies de dégradation des déchets au sein de la biocenose d’un écosystème aquatique sont nombreuses mais celle qui nous importe en aquariophile est celle du cycle de l’azote. Car les composés qui résultent des excrétions des poissons, les restes de nourriture et du pourrissement des végétaux provoquent une accumulation de matière organique ( CHON ). Les organismes vivants en aquarium sont très sensibles a l’accumulation de certaines molécules intervenants dans le cycle de dégradation de la matière organique azotée.

L’ammoniaque (NH4+ ou NH3) provoque un collage des branchies, ce qui entraîne une diminution de la surface de captage de l’oxygène. Sa présence pourrait donc être préoccupante, mais l’ammoniaque est rapidement dégradé en nitrites (NO2-), également toxiques (ils se fixent dans les globules rouges du sang, à la place de l’oxygène), puis en nitrates (NO3-). Ces derniers sont peu toxiques pour les poissons, mais le demeurent pour les invertébrés. Les nitrates sont absorbés par les végétaux ceux-ci étant nécessaires à leurs croissances.

Dans les milieux naturels non pollués, le cycle de l’azote se déroule normalement, les produits toxiques sont présents en très faible quantité et sont rapidement transformés. Il n’en est pas de même en aquarium, ou ce cycle est légèrement modifié. D’une part, une densité de poissons supérieure à ce que l’on rencontre dans la nature entraîne une production assez importante de substances azotées. Les nitrates, produits terminaux, risquent donc de s’accumuler car ils ne seront pas tous absorbés par les plantes.

La salinité

Pour des raisons pratique on mesurera sa densité. Elle doit être maintenue aux environs de 1.022 à 1.025 g.ml-1 et elle peut-être diminuée entre 1.012 à 1.015 dans le cas d’un déparasitage.

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 16; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 54; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 48; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 63; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 169; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 64; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 50; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 305; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 290; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


Association des Amphiprionines et des actinaires
L’iode dans les aquariums récifaux :
La chimie de l’eau
Le Magnésium dans les aquariums récifaux ( I )
Le Strontium
Les sources de magnésium dans les aquariums récifaux ( II )
Les zooxanthelles
Marubis
Pierres vivantes et bactéries
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved