Document sans titre
 

Tech Récif


Connexion

Le site Techrecif est ouvert à tous, Si vous voulez participer, c'est très simple, Inscrivez-vous! :

Mot de Passe perdu ?

 

Les articles Les Bases de l’aquariophilie Récifal






L’écumage

Le 26 avril 2003, par Techrecif -
5303 visite(s) - 0 commentaire(s)

L’écumage en aquarium récifal doit être maximal car la qualité de l’eau et un facteur déterminant pour réussir à maintenir les invertébrés. Pour cela l’écumeur doit être surdimensionné par rapport a la taille du bac.
Le principe relativement simple de l’écumeur cache une multitude de systèmes avec chacun ses avantages et ses inconvénients.

L’écumeur à contre-courant

ette ecumeur se compose d’une colonne qui comprend une Centrée tangentielle de l’eau à traiter dans sa partie supérieure et une sortie pour l’eau traitée à sa base. L’air ou le mélange air-eau est injecté au bas de la colonne créant ainsi un contre-courant qui forme une écume en surface et la dirige vers le godet. Il s’agit d’un écumeur simple et performant, grand standard de l’aquariophilie berlinoise. Le mélange air-eau peut être crée par diffuseur, par venturi ou par dispergateur.

L’écumeur à injection

C’est souvent un appareil compact. La pompe de mise en pression est directement accolée au cylindre de réaction par l’intermédiaire d’un venturi d’injection d’air. Dans le cylindre, la rotation du mélange air-eau provoque une séparation par force centripète l’écume remonte dans un deuxième cylindre plus petit en diamètre pour regagner le godet de réception et l’eau est évacuée par la partie basse. (Aquarium Systems, Fischer, Preis, Ratz).

L’écumeur à recirculation ou contact est un écumeur à injection avec circuit de décharge optimisé fonctionnant en circuit fermé. L’eau de l’aquarium ne communique avec l’écumeur que par des fentes ou les substances à écumer circulent par libre diffusion. Lors de la mise en route, l’eau est tout d’abord écumée dans l’appareil puis les pressions égalisatrices poussent les concentrations de substances dans l’appareil. Les performances sont moins bonnes que celles des écumeurs à contre-courant car l’eau ne passe pas dans l’appareil. L’oxygénation et les échanges gazeux sont moins importants. Pour l’aquarium récifal, on utilise les modèles les plus gros de la gamme. Il préserve le plancton et les autres animalcules. Ce principe d’écumeur demande de grandes quantités d’air. (Tunze Comlime et System).

L’écumeur Flotor

C’est une invention de l’université de Julich (Allemagne). Cet appareil contient deux colonnes autorisant un doublement du chemin d’écumage et de ce fait un doublement de la capacité d’écumage par rapport à un écumeur à contre-courant classique. Le débit d’air est relativement réduit. Extrêmement performant pour l’extraction des substances nocives, il ne possède pas les performances en oxygénation de modèles plus poussés en air. (AquaCare).

L’écumeur ETS

Ce principe récent est d’origine américaine. A l’aide d’une pompe très puissante, l’eau est envoyée sous pression en haut d’un tube de faible diamètre comprenant une rangée de bio-balles. L’aspiration d’air se fait également de manière classique en haut du tube. La pression est telle qu’une émulsion air-eau provoquant de l’écume se forme au contact des bioballes. La descente d’eau et d’écume est séparée tout simplement par une plaque incurvée située à l’intérieur de la boîte de séparation. Elle dirige l’écume qui flotte sur l’eau vers un autre tube de fort diamètre et comprenant le godet dans sa partie supérieure. Cet appareil semble permettre une meilleure optimisation des échanges gazeux. Son taux d’oxygène dissous est constamment à saturation et il permet de maintenir un pH plus élevé. Principal inconvénient : il nécessite une pompe très puissante et donc chère.

Ajouter un commentaire à cet article

ICI
Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Précédent"; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 10; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 160; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 49; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 8; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 294; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 210; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 130; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 138; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 129; ?> Article Suivant"; if ($ze_article == $article_prec) { echo stripslashes("$texte_suiv"); } $article_prec = 59; ?>
Il y a 0 contribution(s) au forum.


Dans la même rubrique :


Choisir sa cuve
Introduction aux Nano-récifs
L’écumage
La méthode berlinoise
LA MISE EN ROUTE
La pierre Vivante
La technique du "Barre-Bottom"
La transition jour / nuit et les idées reçues
Le berlinois système facile
Le matériel indispensable pour la réalisation de votre rêve.
 

© copyright 2010 - Tech Récif - All Rights Reserved