Tech Récif

Les techniques du récifal pour tous

Accueil > ... > Forum 133

> Traitement de pathologies en récifal

18 avril 2004, 16:05, par JP

Salut Stéphane,

Merci pour ton mail,

Je sais que le Beluga "rouge" a été retiré de la circulation et je m’en mords les doigts...Car, très étrangement, j’avais parlé de ce traitement sur un forum très connu (a....r) et je m’étais fait incendier par la "Sainte Inquisition Récifale" qui sévit souvent sur ce forum, pour cause d’utilisation d’antibios, lesquels seraient interdits à la vente sans prescription pharmaceutique ou vétérinaire. Quelques semaines après, le Beluga était "interdit à la vente".
Les germes pathogènes pourraient, d’après ces "spécialistes", devenir résistants suite à l’ utilisation de ce produit. Je suis seulement biochimiste et non pas pharmacien, ni véto, mais je pense pas que l’argument tienne, tant bien-sûr, qu’on ne fait pas de traitement systématique ou (et) de précaution...Enfin, on se rend malheureusement compte, que certains gourous voudraient mettre la main sur l’aquariophilie récifale pour en faire une "science" sinon "exacte" (?) mais surtout élitiste. Il y a ceux qui SAVENT et tous les autres...Je dis cela, puisque ce fameux Beluga était en vente depuis des années pour l’aquariophilie d’eau douce, et sans que cela ne pose aucun problème.
De plus, tout aquariophile sait que le bac de quarantaine n’est pas une solution à 100%. Un nouvel arrivant, bien nourri et "vitaminé" en bac de quarantaine peut se faire "chambrer" par les anciens et développer un stress lorsqu’on le met dans sa demeure définitive...Alors on fait quoi ? On laisse le petit nouveau développer des maladies qu’il va refiler à l’ensemble des occupants, sans rien faire ; et on les regarde crever ? Conception étrange d’une aquariophilie responsable, envers des animaux dont on a la charge éthique...
Pour sa compos le Beluga ne mentionne que ces 2 ingrédients, en solution aqueuse, mais sans donner aucune autre information. Seule indication, l’ordre de la composition laisse apparaître la Sulfadiméthoxine avant la Triméthoprime, donc théoriquement une présence pondérale plus grande pour le premier que pour le second...
Je recherche actuellement de la Triméthoprime sans excipient douteux. Je viens de trouver, par un ami, un peu de Sulfadiméthoxine pure et je vais commencer quelques essais avec différents dosages...Il se peut que la combinaison des deux ne soit pas indispensable pour traiter nos pathologies en eau de mer. Le problème qui se pose à moi, pour mes essais, est de trouver des poissons malades...Je déblaie un peu le terrain avec des black mollies mais ceux-ci attrapent de l’ichtyo et différentes mycoses et non pas du crypto ou de l’oodinium...J’ai par ailleurs fait quelques essais avec d’autres produits commercialisés, mais pour l’instant, rien n’est concluant.

Donc, si tu as des filons ou une expérience, n’hésite pas...tout m’intéresse pour faire avancer les choses, même si nous risquons l’excommunication, ou ... le bucher.
:o))
Bien amicalement à toi.
@+
JP

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.